Soigner la varicelle

Sommaire

 

La varicelle est une maladie virale contagieuse (virus du groupe herpès et du zona), bénigne, fréquente, survenant le plus souvent chez les enfants d’âge scolaire de 2 à 10 ans.

La varicelle se traduit par :

  • un syndrome pseudo-grippal : nez qui coule, fièvre modérée, fatigue, douleurs musculaires, maux de tête ;
  • une éruption cutanée par poussées à type de petites vésicules contenant un liquide clair qui sèchent et se transforment en croûtes, qui disparaissent en une quinzaine de jours.

L’évolution est favorable en quelques jours et le traitement vise à :

  • lutter contre la fièvre ;
  • traiter les lésions cutanées et veiller à ne pas se gratter, malgré les nombreux boutons qui démangent, afin d’éviter les séquelles et les petites cicatrices dues au grattage.

Voici comment soigner la varicelle.

1. Évitez la contamination

La varicelle est une maladie bénigne très contagieuse (surtout en collectivité, école ou crèche) qui se transmet par contact direct des gouttelettes de salive et des lésions cutanées.

  • La période d’incubation (délai entre la contamination et l’apparition des symptômes) est en moyenne de 14 jours (mais peut aller de 12 à 21 jours).
  • Le malade est très contagieux pendant 2 à 4 jours avant l’éruption cutanée et jusqu’au stade de croûte des boutons (en moyenne 5 à 7 jours après l’éruption, parfois plus long).

Si votre enfant a été en contact avec d’autres enfants atteints de varicelle notamment en collectivité (école, crèche), il a de grandes chances de l’attraper lui aussi.

Il n’y a pas d’éviction obligatoire des structures d’accueil collectif mais, en général, les parents sont invités à garder leurs enfants malades à la maison.

À noter : les adultes n’ayant jamais attrapé la varicelle pendant leur enfance peuvent être contaminés ; dans ce cas, l’atteinte est plus importante et peut revêtir une certaine gravité.

2. Reconnaître les symptômes de la varicelle

Le début de la varicelle se caractérise le plus souvent par :

  • un pseudo-syndrome grippal : nez qui coule, fièvre le plus souvent modérée, fatigue, maux de tête, douleurs musculaires ;
  • l’apparition des boutons – petites taches roses qui se transforment en petites vésicules remplies de liquide transparent – de plus en plus nombreux, qui confirme le diagnostic ;
  • éventuellement des lésions (aphtes) dans la bouche.

L’apparition des boutons se fait par poussées successives en partant du thorax et de la racine des cheveux et peut couvrir progressivement tout le corps sauf la plante des pieds et la paume des mains.

  • Le visage est généralement moins touché que le reste du corps.
  • L’évolution des lésions cutanées se fait en plusieurs stades : d’abord une petite tache rose, puis une vésicule remplie de liquide clair qui sèche en 48 heures, qui se transforme en croûte, tombe en une semaine environ en laissant une marque rouge puis blanche qui s’efface peu à peu sans laisser de cicatrice.
  • Cela peut durer une dizaine de jours. Les boutons arrivent par poussées successives, ce qui fait que des lésions de différents stades sont présentes en même temps tout au long de la maladie.

3. Soignez la varicelle et évitez les cicatrices

Afin d’éviter les séquelles dues au grattage et les cicatrices disgracieuses, il faut adopter des mesures simples mais efficaces :

  • Expliquez à vos enfants qu’il faut éviter de se gratter, même s’ils en ont très envie.
  • Maintenez une température ambiante dans les pièces de 18 °C -20 °C, (une ambiance surchauffée incite à se gratter).
  • Veillez à leur hygiène corporelle ; faites-leur prendre une douche matin et soir plutôt que des bains pour éviter que la peau macère et que les croûtes des boutons se ramollissent et ne puissent sécher.
  • Coupez-leur les ongles très court pour éviter les lésions de grattage.
  • Séchez-leur bien le corps avec un drap de bain doux et sec en tapotant sans frictionner la peau.
  • Ne les couvrez pas trop, et mettez-leur des vêtements légers en coton si possible.
  • Faites-leur boire de l’eau pour lutter contre la déshydratation due à la fièvre.
  • Donnez-leur du paracétamol pour lutter contre la fièvre.
  • Ne leur donnez jamais d’aspirine dans la varicelle pour éviter toute complication.
  • Si nécessaire, votre médecin prescrira des antihistaminiques pour apaiser les démangeaisons.

La guérison de la varicelle est obtenue le plus souvent en 15 jours à 3 semaines, sans séquelles.

À noter : l’immunité est durable quand on a attrapé la varicelle mais le virus peut quelquefois se réactiver quelques années plus tard à l’âge adulte sous forme d’un zona.

4. Évitez la surinfection en cas de grattage

Si la démangeaison est trop vive, et que le malade ne peut s'empêcher de gratter ses boutons, il lui faudra alors prévenir la surinfection de ceux-ci. Cela passera par des gestes d'hygiène simples :

  • se laver les mains régulièrement ;
  • appliquer un antiseptique sur les boutons ;
  • éviter l'application de crèmes et de talc.

5. Soignez les cas aggravés de varicelle par antiviraux

Il faudra être très vigilant et consulter votre médecin en cas de varicelle chez certaines personnes :

  • la femme enceinte ;
  • le nourrisson de moins d'un an ;
  • le nourrisson dont la mère a développé la varicelle dans les quatre jours précédents ;
  • l'enfant immuno-déprimé.

Dans ces cas plus graves de la varicelle, un traitement antiviral par voie intraveineuse pourra être prescrit par votre médecin traitant.

Ces pros peuvent vous aider